AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, merci à tous d'avoir participé à l'aventure

Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: There is no place like London :: East London :: Eden Model Agency
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 16/10/2016
Camp : Hell & Lucifer
Avatar : Katie McGrath
Queen of the Hell
MessageSujet: Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth] Lun 17 Oct - 20:23





❝Les ténèbres nous vont si bien❞
Hécate & Lilith
L’Apocalypse, franchement, ça sert à quoi ? A voir qui domine qui ? A voir qui doit plier le genou face à qui ? Aucune utilité. Tout le monde sait que le genou doit être plié face aux plus grands. Face à Lucifer, face à moi en Enfer, par exemple. Alors, à quoi bon chambouler l’ordre des choses pour une simple histoire ? Franchement, c’est le genre de chose qui m’exaspère… Moi, j’aime bien ma petite vie sur Terre. J’ai enfin trouvé une époque que j’adore plus que tout ce qui se trouve sous mes pieds, en Enfer. Non pas que je n’ai pas apprécié les autres époques, mais celle-ci… Elle était bien différente ! Le culte de la beauté, le sans limites… Bref, le pied total ! J’aimais tellement user de mes talents sans limites, j’aimais tellement faire ce que je désirais sans me soucier des conséquences. J’avais monté cette boîte il y a une cinquantaine d’années et aujourd’hui, elle était mondialement connue. Les mannequins qui passaient entre mes mains devenaient de véritables stars et décrochaient des contrats alléchants avec de grandes marques. Mais à quel prix ? Le mien, bien évidemment ! J’adorais tellement les pousser à bout. J’adorais tellement sentir la peur dans les yeux lorsqu’elles me regardaient. Cela avait quelque chose d’exaltant. Mais au fond, je transformais leurs vies pathétiques en quelque chose de merveilleux. Alors, il fallait bien que j’y gagne également, non ? D’ailleurs, j’avais trouvé un nom tellement ironique qu’il passait inaperçu pour le public. « Eden Model Agency »… Le Jardin d’Eden était un très mauvais souvenir, notamment à cause de cet enfoiré d’Adam qui souhaitait me soumettre. Mais moi, on ne me soumet pas.

« Mademoiselle Ashborne, votre rendez-vous est… arrivé. » La jeune femme s’était interrompue quelques secondes avant de terminer ma phrase, car j’avais posé mes yeux sur elle.

« J’espère que tu as su l’accueillir comme il se doit. » Je fis un léger petit sourire en faisant un signe de la main comme quoi elle pouvait disposer.

« C’est bon, ça suffira comme cela. Il va falloir retravailler… Je n’aime pas être déçue. » M’adressais-je eux deux mannequins qui se trouvaient sur le podium, devant moi alors qu’elles défilaient pour me montrer leurs gestes gracieux. Mais ils ne l’étaient clairement pas à mon goût. Je me redressai donc calmement, réajustant mon tailleur, tournant les talons pour me diriger vers la sortie de la pièce, me trouvant dans le hall d’entrée, grimpant les grands escaliers pour me diriger vers une salle VIP dans laquelle je recevais mes invités qui méritaient mon attention. Cette grande pièce était luxueuse, possédant des canapés confortables, un magnifique bar et une grande baie vitrée qui donnait sur la grande salle où il y avait des défilés et de temps en temps des shooting photo. En général, ces derniers se faisaient dans une autre pièce plus propice à cela.

J’entrai donc à l’intérieur de la pièce et je souris en voyant mon invitée qui se présentait devant moi. « Je suis très heureuse de te voir, Erzebeth. » Je m’étais habituée à appeler les personnes … particulières par leurs prénoms terriens, d’autant plus lorsqu’il y avait des oreilles, car il y avait un serveur qui était présent pour pallier à nos volontés. Mais je comptais bien le congédier un peu plus tard lorsque nous entamerions une discussion un peu moins professionnelle. « Je t’en prie, installe-toi… Désires-tu quelque chose ? » Dis-je en effectuant un petit geste vers le bar. J’étais accueillante, car même si j’aimais faire de l’esclavagisme avec mes employées, il me fallait des relations. J’abordais ce genre de personne d’une autre manière, d’autant plus qu’Hécate méritait davantage de respect.


© Pando






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com/t78-esther-first-lady-lilith#109
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 16/10/2016
Âge : 28
Camp : Neutre
Avatar : Rachel Weisz
sola feros Hecatae perdomuisse canes
MessageSujet: Re: Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth] Mar 18 Oct - 15:21
Il y avait des jours avec et des jours sans... Le souci avec Lilith, s'était qu'il était difficile de savoir si la journée allait être bonne ou mauvaise. Par chance, Hécate était de ces gens qui bénéficiaient un traitement de faveur, mais la démone étant ce qu'elle est, il était parfois difficile, même pour la déesse, de se montrer totalement enjouée à l'idée de la voir. Mais une amie est une amie, n'est-ce pas . Et s'était avant tout dans un but professionnel que les deux femmes devaient se rencontrer. Bien qu'il était plus facile pour elle de recevoir les prières, Hécate avant secrètement espérer que ce jour soir un bon jour pour la démone. Juste histoire de ne pas avoir à subir son caractère exécrable. Pure précaution.

Eden Model Agence … ce nom puait le cynisme à plein nez mais il fallait dire que les démons étaient connus autant pour leur humour que leur fourberie. Lilith avait-elle le besoin de régler des comptes ? C'était une évidence, elle-même ne s'en cachait pas de toute façon. En bas du building, la déité observait l'imposant bâtiment, cigarette en main, bras croisés sur sa poitrine. En avance, comme toujours... c'est pourquoi elle restait là, silencieuse à observer l'enfer sur terre dédié à la beauté. Mais la beauté était toute relative, c'était d'ailleurs là, la différence entre les deux énergumènes. Lilith favorisait la perfection quasi obsessionnelle de la personne tandis qu'Hécate voyait la beauté dans les choses plus simples et souvent là où personne ne la voyait. Plus les choses étaient laides, plus elle les aimait... c'était sans doute pour ça au final, qu'elle s'était attaché à Lilith. Oui, parce que Lilith était laide, pas physiquement, mais dans son cœur, si tant est qui lui en restait vraiment un. Cette idée arracha un sourire à la déité qui souffla dans l'air un nuage de fumée de tabac avant de jeter son mégot sur le l'asphalte avant de se baisser et d'empoigner sa petite valise à roulette à ses pieds et d'entrer dans le bâtiment.

L'heure du travail avait sonné. Après cette course pause dédiée au tabagisme pour se préparer mentalement à devoir œuvrer pour Lilith et sa maniaquerie, Hécate s'était rapidement présenté à l'accueil avant qu'on ne la guide auprès de son amie. Lorsque les portes du bureau s'ouvrirent, c'est presque avec dégoût que Hécate fut frappée par la luminosité de la pièce. Ici tout était chic, mais cette baie vitrée qui offrait une vue imprenable sur Londres était un poil trop éblouissant, surtout avec le temps grisâtre qu'il faisait à l'extérieur. Comme à son habitude, Lilith avait l'air renfrogné, visiblement déçu par quelqu'un... ou quelque chose. Les deux peut-être ? Il fallait quoique travail et apocalypse ne faisaient pas bon ménage.

« Chérie, souris ou tu vas avoir des rides. »

Avait simplement susurré Hécate en guise de salut avant d'esquisser un sourire malicieux. Pourtant quand Lilith l'interpella par son nom humain, le sourire de la déité se crispa sur ses lèvres. Pitié, tout mais pas cela ! C'était la rabaisser à l'image d'une vulgaire humaine alors même qu'elle était bien plus que cela.

« Hécate ira très bien. Surtout quand nous sommes seule, Lilith . »


Avait rétorqué la femme d'un ton cinglant et cynique. La démone n'aurait pas pu la vexer plus que cela et si elle était insoumise, Hécate était inflexible. Il était hors de question de subir un quelconque affront. Dans un soupir, Hécate se détendit, chassant ses mauvaises pensées d'un signe de main et lâcha d'un ton plus doux et sympathique.

« Je suis contente de te voir aussi... Navré, je crois que je suis un peu à fleur de peau aujourd'hui. Comment vas-tu ? »


Posant sa valise contenant son matériel de photographie, Hécate plissa les pans de sa jupe crayon avant de retirer son manteau et le déposer sur le dossier du canapé. Il ne fallut pas longtemps avant qu'elle-même de s'y installe avec une élégance toute particulière, suivant Lilith du regard.

« Si tu as encore une bouteille de ce délicieux Chardonnay de l'autre fois, je ne serais pas contre un verre, merci. Que racontes-tu de beau, très chère ? »






- sola feros Hecatae perdomuisse canes -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com/t81-erzebeth-walcott-hecate#131
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 16/10/2016
Camp : Hell & Lucifer
Avatar : Katie McGrath
Queen of the Hell
MessageSujet: Re: Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth] Jeu 20 Oct - 18:50





❝Les ténèbres nous vont si bien❞
Hécate & Lilith
Les rides n’étaient clairement pas au menu du jour. J’étais âgée, extrêmement âgée, mais mon corps humain ne prenait aucune ride. Il était totalement impensable que j’en aie. Mais c’était surtout parce qu’Hécate préférait largement me voir sourire plutôt que de voir mon air maussade. Il fallait bien avouer que j’avais toujours eu du mal à sourire juste pour le plaisir. En général, mes sourires cachaient un cynisme et une arrière-pensée malsaine. Mais bon, je connaissais Hécate depuis un bon bout de temps, désormais. Elle savait comment j’étais et comment je me comportais avec les autres. Elle avait droit à un traitement de faveur, car je ne la traitais pas comme n'importe qui, mais elle avait déjà eu à faire à mon sale caractère. Elle me rappelait de l’appeler par son véritable prénom lorsque nous étions seules, mais je préférais m’assurer vraiment que nous l’étions avant de m’embarquer dans ce genre de discussion. Mes yeux se posèrent quelques instants sur la petite valise qu’elle venait d’amener et qui comportait son matériel de photographe. Elle était plutôt douée dans ce qu’elle faisait et c’est pourquoi je l’appelais et aussi parce que nous partagions des points communs.

« Nous sommes deux, dans ce cas. » A fleur de peau… Je l’étais quasiment toujours. Il n’arrivait pas un seul jour où je ne faisais pas de remarques négatives à mes employées parce qu’elles le méritaient, mais aussi parce que j’aimais cela. J’observai la demoiselle s’installer, la regardant de la tête aux pieds, appréciant cette tenue qu’elle portait, ce qui était déjà un bon point. Je m’installai en face d’elle alors qu’elle souhaitait du vin provenant de France, un Chardonnay. Je lui fis un petit sourire avant de claquer des doigts et un serveur approcha, il gérait les réceptions que je tenais lorsqu’il y avait des investisseurs qui passaient ici.

« Un Chardonnay et deux verres. » Dis-je sans même jeter un regard au serveur qui savait à quoi s’en tenir. Il se dirigea vers l’endroit où étaient entreposés les stocks. « J’ai toujours un stock de bons vins, ne t’en fais pas. » Dis-je avec un léger petit sourire. Voilà encore une chose qui n’existait pas en Enfer et qui était pourtant merveilleuse. Les démons n’avaient pas besoin de boire, ni de manger, mais il n’empêche que le goût était vraiment appréciable. Le serveur revint avec ce que je lui avais demandé, débouchonnant la bouteille devant nous et servant Hécate en première avant de me servir. « Laisse-nous, maintenant. » Dis-je en jetant un bref regard au serveur qui tourna les talons et quitta la pièce. Nous étions désormais totalement seules.

« Eh bien… Actuellement, les affaires sont plutôt bonnes, je dois dire. J’en suis plutôt satisfaite, d’autant plus que je suis certaine que le shooting sera parfait. »
Elle voulait mes nouvelles, elles venaient donc de les avoir. « Et toi, Hécate ? Raconte-moi. » Dis-je d’une petite voix en me redressant doucement pour attraper le verre de vin et l’approchant de mes lèvres, venant sentir l’odeur qu’il dégageait avant d’en boire une gorgée et de reposer le verre.   



© Pando






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com/t78-esther-first-lady-lilith#109
avatar
Messages : 241
Date d'inscription : 16/10/2016
Âge : 28
Camp : Neutre
Avatar : Rachel Weisz
sola feros Hecatae perdomuisse canes
MessageSujet: Re: Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth] Mer 26 Oct - 18:58
Le côté hautain et suffisant de Lilith avait de quoi faire sourire. Ainsi elle avait même des serveurs à son service, sur son lieu de travail ? L'enfer devait sans doute lui manquer, et si ce n'était pas le cas, sans doute était-ce ses légions de laquais qui lui manquait. La reine semblait avoir du mal à se défaire de cet aspect altier et autoritaire lié à son statut infernale et rien que pour cela, Hécate en riait intérieurement. Toujours assise sur le canapé, la déité observait sa comparse avec insistance sans porter le moindre regard au serveur qui venait remplir les verres du délicieux Chardonnay dont elle avait réclamé la consommation. Silencieuse, Hécate écoutait Lilith ou du moins le peu qu'elle avait bien voulu lui livrer. Les affaires allaient bien ? Tant mieux pour elle, ce n'était pas vraiment ce que Hécate avait espérer entendre mais il faudrait s'en contenter. Sans doute l'humeur de Lilith y était pour quelque chose.

« Oui, le shooting sera probablement parfait... Ce n'est pas comme si tu pouvais te contenter de moins, n'est-ce pas ? »

Saisissant son verre, la déité le porta à son visage, humant son odeur fruité. Quelle merveille que ces vins français, pourtant, ils lui semblaient parfois bien fade face à ceux de Dionysos. Bien vite les lèvres d'Hécate se trempèrent dans le liquide alcoolisé alors que sa bouche se remplit du vins dont elle se délecta quelques instant dans le silence. Elle n'était pas une grande bavarde la Mère des monstres et des cauchemars et il n'était d'ailleurs pas toujours simple de savoir à quoi elle pouvait penser ce qui avait le don d'agacer beaucoup de monde.

« Quoi de beau de mon côté ? Voilà bien une question qui pousse au rire, chère amie... »


Levant le verre devant son visage, le regard sombre de la déesse observa la lumière filtré à travers le vin à la robe dorée. En un rien de temps, elle se perdit dans sa contemplation, soufflant pour elle-même plus que pour Lilith.

« Quoi de beau dans ce petit monde.... Quoi... de beau....dans notre...minuscule petit monde... »

En pleine réflexion, Hécate fini par détourner le regard de son verre, braquant ses yeux sombres sur son amie infernale avant de lui adresser un sourire faussement enjoué et polis, bien trop joyeux pour être vrai.

« Oh, tu veux dire hormis le fait que moi et les miens n'allons par tarder à cesser d'exister parce que le fils de ton diabolique d'amant a l'intention de faire de cette terre un champ de ruine ? »

Cynique au possible, Hécate abaissa son verre, décroisant les jambes pour venir appuyer son coude sur ses genoux alors que de sa main libre, elle agita les doigts dans le vide et ajouta dans un haussement d'épaules.

« Entre nous chérie, le diable ? Tu vaux mieux que cela. Tu es la première femme qui aie existé et tu t'abaisse à forniquer avec le grand cornu ? Dis moi, comment vis-tu le fait que son fils va ruiner ton terrain de jeu préféré d'ici un an ? Simple curiosité, évidemment. »

Outre le amitié, Hécate cette fois, cherchait à faire mal. C'était de la rancœur à l'état pur et il y avait pas besoin d'être un génie pour voir que la colère, sagement dissimulé sous son sourire, suintait par tout les pores de sa peau. D'un geste doux, la femme posa son verre sur la table basse avant de se redresser, soutenant le regard de Lilith et souffla, sans sourire cette fois.

« Je me porte à merveille. C'est évident, non ? je suis folle de joie, je suis extatique, je rayonne de bonne humeur. Si tu veux bien, j'aimerais me mettre au travail à présent. A moins que tu aie à nouveau la délicatesse de me poser des questions idiotes dont tu connais déjà la réponse... »





- sola feros Hecatae perdomuisse canes -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com/t81-erzebeth-walcott-hecate#131
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth]
Revenir en haut Aller en bas
 
Les ténèbres nous vont si bien [pv Erzebeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que nous le valons bien... ♥
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» [+18] « Et dans les ténèbres, nous lier. » | Elena & Abraxas
» Les ténèbres ne sont jamais bien loin... [PV Dunya et Kyoukou]
» Peter Alan Waterslow- Ce sont nos choix qui nous définissent bien plus que nos aptitudes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APOCALYPSE TOMORROW :: There is no place like London :: East London :: Eden Model Agency-
Sauter vers: