AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, merci à tous d'avoir participé à l'aventure

Les démons [2/4 libres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les Épîtres :: Trouver la foi :: Postes vacants
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Les démons [2/4 libres] Sam 8 Aoû - 13:48


Les démons
« Dans quel monde vivrait-on si les démons commençaient à se faire mutuellement confiance ? »



Les démons, aussi appelés l'Engeance du Mal, les Adversaires, et foule d'autres noms gracieux par les anges et simplement les affreux ou les bêtes pour les dieux païens. Anges déchus ou anciens humains corrompus, les démons considèrent la Terre comme leur Club Med – une tentation par-ci ou par-là, c'est toujours plus agréable que les Flammes de l'Enfer.


► Libre ► Pris ► Réservé

Daniel Andrews [Mammon] ft. Matt Bomer
Esther Ashborne [Lilith] ft. Katie McGrath
James Adamson [Xaphan] ft. Luke Grimes
Mikaela E. Zahradnik [Mikaela] ft. Phoebe Tonkin




Dernière édition par Le Tout-Puissant le Dim 23 Aoû - 23:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Re: Les démons [2/4 libres] Sam 8 Aoû - 13:48


Daniel Andrews
aka Mammon
Ft. Matt Bomer ♦ Pris [Modérateur]




© CryingToYourHeart
Nom humain : Daniel Andrews
Nom démoniaque : Mammon
Rang démoniaque : Prince (disgracié)
Type de démon : Souche angélique
Camp : Pro-statu-quo
Métier : Trader
Âge réel : Très très vieux
Statut civil : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Âge humain : 30 ans
Caractère : Rusé – Fourbe – Charmeur – Sans scrupules – Ironique – Escroc – Manipulateur – Intelligent – Déloyal – Indépendant – Moqueur

Il était une fois


Mammon fut envoyé très tôt sur Terre, alors que l'homme commençait tout juste à découvrir le troc. Mais oui, cette chose qui avait tout le potentiel de rapprocher les hommes entre eux et donc de contrarier très fortement les autorités démoniaques. Mammon, déjà un génie à l'époque, découvrit qu'il pouvait transformer ce bidule indésirable en quelque chose qu'il pourrait tirer à son avantage : l'argent.
Toute sa (très longue) vie terrestre tourna autour de ce trait de génie et il enchaîna divers métiers : marchand, banquier, créancier...son intuition était la bonne, après tout. L'argent, ça ramène des tas de problèmes aux humains : les dettes, les trahisons, les suicides...Mais la période qu'il a le plus aimé ? La Révolution industrielle. Ah, la Révolution industrielle et ses millions d'ouvriers exploités pour que dalle. Juste de quoi vivre pour continuer à se faire exploiter. Au XIXe siècle, il s'est donc tout naturellement tourné vers l'Angleterre et plus particulièrement Londres, centre de tout un système qui se met en marche et qui devient le centre du monde. Il eut cependant très très chaud avec le petit moustachu – mais non pas Hitler, Marx – qui s'est ramené pour expliquer que si tous les ouvriers s'y mettaient ensemble, et bien ils pouvaient créer un autre système. Sans argent. Sans propriété privée. Ce moment-là a sans doute été le seul instant de sa vie où Mammon a allégrement flippé et s'est dit qu'il allait falloir évoluer un tout petit peu s'il voulait que son système adoré continue à se construire. Alors il a tout d'abord insufflé à Ford, lors d'un petit voyage aux États-Unis, l'idée que si on paye mieux ses employés, ils achètent. Ils achètent des autos Ford, et pleins d'autres choses, et ça, ça donne la société de consommation. Visiblement, il avait un peu déconné en les laissant tous crever la dalle. Quant au communisme, quelques incompréhensions par-ci par là, deux-trois dirigeants du style Mao ou Staline, quelques millions de morts lors des répressions, une bonne guerre froide et pouf ! Fini les conneries. Bye bye Marx, bonjour Thatcher, économiste aussi géniale qu'elle était une mauvaise sociologue. Il doit avouer qu'il l'aimait vraiment bien, cette humaine-là.
Aujourd'hui, dans son gigantesque bureau en plein cœur de la City qui donne une vue sur tout Londres, apprendre que c'est bientôt l'Apocalypse, ça ne l'arrange pas du tout. Après 2000 ans sur Terre, on comprend que ce qui fait vraiment mal, c'est la fourberie, la finesse, la délicatesse même, parce que c'est tout un Art d'être mauvais en toute légalité. Les doigts qu'on arrache c'est dépassé, il faut arrêter de se dire qu'on fera du mal en tapant trois fois sur un mur ou en hantant les gens. Rien de mieux que le mal insidieux, commun. Ça d'ailleurs, ça n'a pas trop plu à Lucifer qui lui a retiré son titre de Prince quand il a tenté de le lui expliquer. Bon, tant pis, tournons la page. Et puis, c'est pas très grave au final, il reste le Prince des finances, le Roi du monde. Et l'Apocalypse, il a bien l'intention de la stopper, sans compter qu'il n'est pas du tout seul là-dedans. Attendez un peu qu'il le chope ce sale gosse.


Mes amis, mes amours, mes emmerdes


Pour tenter de faire capoter l'Apocalypse, tous les moyens sont bons. Mammon sait que chercher du côté des démons, c'est un peu un casse-tête, et les anges, c'est hors de question, alors pourquoi pas du côté des païens ? Il a gardé un oeil sur l'étoile montante en politique, Reidar Ástvarsson, aussi connu sous son petit nom de Odin. Entre génie des affaires et un politicien, y'a sûrement moyen de s'entendre, non ? Surtout quand l'Apocalypse ne fait les affaires d'aucun des deux. Depuis, c'est dîners réguliers pour discuter de la situation et de l'avancée de l'un et de l'autre. Odin cherche à rallier les dieux païens tandis que Mammon tente de localiser ce foutu gosse. Et si Mammon finance en douce la compagne d'Odin, c'est ni vu ni connu. Il sait parfaitement jouer ses pions et avoir un membre du parlement pour allié, c'est toujours bien, pas vrai ?

Qu'elle est mignonne, cette petite. Ceux d'En-Haut devraient y vérifier à deux fois avant d'envoyer leurs éléments sur Terre. Jeune, inexpérimentée, naïve, influençable, Herahel est juste un cadeau avec un joli noeud qu'on a envoyé en direction de Mammon. Et ça, c'est en charge de la propagande paradisiaque ? Please. Mammon n'en fait qu'une bouchée. Mais on ne pourra jamais dire que le Prince manque de sournoiserie et ses attaques sont bien déguisées. Il s'intéresse au travail de la petite, la félicite sur ses compétences, lui dit à quel point ses idées sont géniales (et en un sens, elles le sont, vraiment, pourquoi l'Enfer n'a-t-il pas encore pensé à investir Internet ?) et joue de son charme. Avec un peu de chance, avec sa belle gueule et ses sourires enjôleurs, il parviendra à lui faire zapper les nouvelles...ou à les déformer un peu en sa faveur. Ne dit-on pas "connais ton ennemi" ?

Avec les prophètes, c'est toujours fifty-fifty. 50% de chance qu'il soit un génie magnifique, capable d'utiliser ses prédictions pour faire soit Très Bien, soit Très Mal et 50% de chance qu'il soit un toqué du ciboulot, ne reconnaisse même pas son talent et s'embrouille tout seul. Aiden a l'air de pencher du bon côté, mais parfois, Mammon se pose la question. Branché sur la radio angélique, le Prince a vite repéré Aiden...et puis, c'est pas comme s'il était discret, il passe à la télé. Ayant pris rendez-vous avec le devin, il a rapidement attaqué en lui demandant comment pourrait évoluer la bourse dans les prochaines semaines...et comment allait se dérouler l'Apocalypse, par la même occasion. (Quoi, chacun ses priorités.) Aiden, plutôt consterné par la demande, a refusé. Même après que Mammon ait sorti les yeux de chat potté et les "s'il te plaît". Et les gros billets. Il essuya toujours le refus systématique d'Aiden. Tout ce qu'il réussit à obtenir du prophète, c'est la proposition qu'il lui donne son horoscope. Autant dire que Mammon est sorti de cet entretien plutôt pas content. Et sans horoscope, en plus.


© Créé par Daniel Andrews



Dernière édition par Le Tout-Puissant le Ven 21 Aoû - 21:56, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Re: Les démons [2/4 libres] Sam 8 Aoû - 13:48


Esther Ashborne
aka Lilith
Ft. Katie McGrath ♦ Prise ♦ Moyennement négociable




© Lux Aeterna
Nom humain : Esther Ashborne
Nom démoniaque : Lilith
Rang démoniaque : Reine de l'Enfer (titre non-officiel)
Type de démon : Souche humaine
Camp : Pro-statu-quo
Métier : Directrice d'une agence de photo et de mannequinat, Eden Model Agency
Âge réel : On ne demande pas l'âge d'une femme
Statut civil : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Âge humain : 35 ans
Caractère : Hypocrite – Déloyale – Sans scrupules – Mauvaise – Cynique – Manipulatrice – Pousse ses employés presque jusqu’à l'esclavage – Séductrice – Maligne – Sans limites

Il était une fois


Être la première femme de l'Histoire, ça ne s'invente pas. Exit Ève, celle-là elle était chiante. La première femme c'est bien elle. Trop maligne. Trop indépendante. Autant dire que pour le Trou du Cul Suprême et son toutou, ça ne passait pas du tout. Alors elle a quitté Adam, quitté le Paradis et l'autre barbu, a envoyé balader les trois anges venus la ramener en Eden, a marché un long moment en plein désert, sans savoir qu'En-Haut, c'était la guerre civile. Elle a ruminé tant et si bien qu'un jour, elle est tombée sur Lucifer, tout nouvellement déchu et Roi de l'Enfer. Un Roi décidément un peu seul, avec tous les autres anges (mâles) à ses côtés et venu méditer dans le désert. Lucifer, lui, était beaucoup plus sympa, selon Lilith. Et il fallait le dire, un super bon coup au lit. Première femme, mais également première vacherie : le serpent qui est parti convaincre Ève de manger la pomme, c'était son idée à elle de l'envoyer. Dîtes-lui merci, c'est grâce à elle et à la stupidité d'Ève que l'Humanité est condamnée à souffrir.
Ce nouvel arrangement lui convient très bien, faut dire qu'on s'embête vachement au Paradis. En Enfer aussi au bout d'un moment, remarque. Les tortures en tout genre, y'a pas à dire c'est libérateur mais ça devient sacrément monotone. Alors sous le règne de Louis XIV, Lilith fait un petit tour sur Terre...et s'y plaît. Elle reste pas avec les pouilleux hein, faut pas déconner, sa place c'est à Versailles. Vous n'imaginez pas comment c'est simple de falsifier des actes de noblesse, surtout pour un démon. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'à la cour de l'envoyé de Dieu, ce n'est pas la religion qui prédomine. Liaisons, trahisons, commérages...oh oui qu'est-ce qu'elle a aimé cette époque. Ils ont beau parler, les curés, leur sermons n'ont de réels effets que sur le peuple, et encore. La fin de la Noblesse l'a quand même un tout petit peu contrariée, mais les choses sont vite devenues intéressantes.
Le manque de considération de la Femme ainsi que le développement de la bourgeoisie a poussé certaines à créer une nouvelle guerre clandestine de pouvoir. Comme sous Louis XIV avec les mouches placées à certains endroits, la simple couleur d'une robe pouvait mener au début d'une guerre. De quoi donner des idées à Lilith. Sexe et apparences, voilà un bon filon. Les débuts de la presse de mode, c'est elle. La mode, c'est elle, surtout tout ce qui est contraignant. Le corset, c'est elle. Et plus tard, le culte de la maigreur. Plus la peine de serrer le corset jusqu'à ce qu'une côte se déboîte, il suffit qu'elles se voient, n'est-ce pas merveilleux ?
Mais, définitivement, le XXIe siècle est sa période préférée, de tout ce qu'elle a pu vivre jusqu'à maintenant. Information excessive, culte de la jeunesse, de la beauté, libération sexuelle...Un beau bordel (sans jeu de mot) qui se traduit par tous les excès. La vie au profit de l'apparence et de l'argent, voilà ce qui plaît à tout le monde. L'altruisme, c'était pour les discours dans les galas de charité, ou pour les cons et le Grand Trou du Cul. Son agence de photo, vieille de 50 ans et censée lui avoir été léguée par sa mère – qui lui ressemblait comme deux goutes d'eau d'ailleurs, c'est fou – marche du tonnerre. Et elle est prête à tout pour que ça continue, quitte à mettre elle-même les doigts dans la gorge de ses mannequins défoncés à la cocaïne (généreusement fournie par la patronne) avant de les donner en pâture à des investisseurs se sentant très...concernés.
Alors à côté, l'Enfer c'est rien, et avant qu'elle ne réussisse à convaincre son imbécile d'amant qui n'a visiblement pas fait assez de tours sur Terre, elle compte bien lui forcer un peu la main. Les coups dans le dos, elle adore, et elle sait que c'est ce qui fait son charme à ses yeux.


Mes amis, mes amours, mes emmerdes


Lilith a eu vent par un de ses démons qu'une déesse dansait à un club exotique. Autant dire que ça l'a intriguée et qu'elle a été voir par elle-même...et oh, surprise, oui, il s'agissait vraiment d'une déesse. Et pas n'importe laquelle, une très très très ancienne déesse. Pour l'amatrice de beauté et ardente militante féministe qu'est Lilith, Ishtar était digne d'admiration. Puissante, vénérée comme nulle autre déesse en son temps et ne se soumettant à aucun homme, la déesse païenne était enfin quelqu'un que Lilith pouvait considérer comme son égale. Pensant avoir affaire là à une amie (entre femmes des temps anciens, on se comprend), la démone ne s'embarrassa pas de beaucoup de formalités pour approcher la déesse. Bien mal lui en pris, Ishtar n'appréciant pas sa familiarité. C'est qu'elle se croit au-dessus d'elle, la déesse ! Bon, Lilith ne lui en veut pas (pas trop, du moins), les dieux païens ont toujours un égo démesuré, mais n'empêche...elle aimerait bien l'avoir dans son camp. Elle est sûre qu'elles peuvent s'entendre, toutes les deux, si seulement Ishtar mettait un peu son orgueil de côté.

Les anges sont cons et sont en retard sur tout, c'est bien une des raisons pour lesquelles Lilith a foutu le camp du Paradis dès qu'elle a pu. Alors, ça l'a bien fait marrer quand, des millénaires après son départ, un ange est enfin sorti du lot pour dire que, le modèle Ken, c'est bien sympa, mais on pourrait pas avoir le modèle Barbie aussi ? Anael se prétend féministe mais elle n'est rien du tout aux yeux de Lilith. Elle est encore soumise à ses frères, non ? Elle n'est pas indépendante, que Lilith sache ! Anael est naïve, idéaliste et franchement pas capable de grand-chose...et elle se prétend féministe ? La bonne blague. Qui était la première femme créée, hm ? Qui est la Reine de l'Enfer, qui s'est opposé à Dieu en premier ? C'est bien elle ! Qu'Anael retourne jouer avec ses poupées, la cour des grands, ce n'est pas encore pour elle.

Dans la famille issus du Trou du Cul, je demande coincé du cul. Eremiel a été envoyé comme un bon toutou par Dieu pour la remettre à sa place en Eden. Autant dire que Lilith n'a pas aimé voir ces trois emplumés lui coller aux pattes quand elle, elle voulait juste foutre le camp bien loin d'Adam. Et sa liberté alors ? Mais non, les anges ne pigent rien à la liberté et les trois poulets qu'on lui a envoyé étaient des exemples parfaits de la vacuité cérébrale d'un ange. Elle a réussi à s'en débarrasser grâce à une petite ruse (une histoire de bébés, de maladies, d'amulette, tout ça, tout ça) qui lui prouva à quel point les anges sont dotés d'un cerveau de canari. Du coup, Lilith a été tranquille pendant des millénaires, débarrassée d'anges persuadés d'avoir tenu une affaire. Et quelle a été sa surprise en retrouvant ce brave Eremiel flanqué aux côtés de rien de moins qu'un prophète, dans le Londres moderne ! Alors Lilith n'a pas résisté, elle est allée embêter l'ange en envoyant ses filles s'occuper dudit prophète. Et si une ou deux démones s'est glissée dans le lot de filles peu vêtues à destination de la maison d'Aiden, c'est un pur hasard, vraiment. Elle aime voir cet ange coincé fulminer devant ses petites manigances et empêché de sortir son épée pour tuer la menace. Elle, elle rit bien en tout cas.


© Créée par Daniel Andrews



Dernière édition par Le Tout-Puissant le Ven 21 Aoû - 21:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Re: Les démons [2/4 libres] Sam 8 Aoû - 13:49


James Adamson
aka Xaphan
Ft. Luke Grimes ♦ Libre ♦ Négociable




© Electric Soul
Nom humain : James Adamson
Nom démoniaque : Xaphan
Rang démoniaque : Chevalier
Type de démon : Souche humaine
Camp : Pro-Apocalypse
Métier : Fossoyeur au Brompton Cemetery
Âge réel : 95 ans
Statut civil : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Âge humain : 28 ans
Caractère : Rustre – Ombrageux  -  Solitaire – Violent – Déterminé – Stoïque – Glacial – Sans pitié – Sociopathe - Taciturne

Il était une fois


Né humain, dans une banlieue tranquille, le jeune James n'est pourtant pas aussi posé qu'il aurait dû l'être. En fait, James s'ennuie. Terriblement. Il n'arrive pas à ressentir grand-chose, mis à part la frustration. Gamin capricieux, il mène la vie dure à tout le monde jusqu'à un incident pour le moins banal. Âgé de 8 ans, c'est en rentrant d'une activité extrascolaire que l'enfant tombe sur des adolescents en train de mettre le feu à une poubelle. La vue des flammes crépitantes provoqua quelque chose de particulièrement étonnant chez lui : de l'excitation.
L'enfant grandit ainsi en s'adonnant à sa passion pour les flammes mais également en montant en puissance. D'abord, il se contenta des bouts de papiers ou de bois, puis, quand ce fut plus satisfaisant, il passa  progressivement à des cabanes abandonnées, puis à des maisons en ruine et des entrepôts désaffectés. Jamais des forêts, la nature se faisant dévorer par elle-même ne l'intéressait pas. Puis un jour, il passa à un cinéma. Rempli de gens. Une cinquantaine de morts furent à déplorer. Et il y en aurait eu bien d'autres, de tels massacres, étant donné le plaisir qu'il avait pu ressentir, s'il n'était pas mort prématurément dans un accident de voiture. L'alcool au volant lui fut fatal.
À sa mort, il échoua directement en Enfer, il n'y avait eu aucun doute sur sa destination finale pour les puissances supérieures. Mais James ne s'y était pas trop attendu, à ça, tout simplement parce qu'il ne croyait pas en une vie après la mort. Et aujourd'hui, il se dit que même si il y avait cru, même s'il avait eu peur de l'Enfer, ça ne l'aurait pas empêché de continuer.
C'est peut-être ce manque de regrets total de sa part qui fit qu'on lui proposa de devenir tortionnaire à son tour, assez rapidement. Il accepta sans hésiter, et se donna à coeur joie à sa nouvelle fonction. Il continua tant et si bien à être une telle ordure qu'à force de vacheries et de coups dans le dos, il grimpa au rang de chevalier. Son ascension très rapide fut notée et on l'envoya sur Terre. Sûrement parviendrait-il à faire du bon boulot là-haut, non ?
Désormais établi à Londres, il est actuellement fossoyeur. Un métier qui pourrait paraître étrange, mais qui se justifie simplement par le fait qu'il trouve jouissif de regarder la douleur des proches de ceux qu'il enterre. Malheureusement, un démon ne peut pas tuer, juste pousser au vice...ça ne l'empêche pas de commettre des impairs de temps en temps mais...tant qu'il ne se fait pas trop rosser par les supérieurs, ça va, non ? En tout cas, personne ne râle En-Bas quand un bâtiment disparaît dans les flammes. James a gardé son petit plaisir et, tant qu'il fait son boulot et pousse les humains aux mêmes distractions qu'il affectionne, c'est tout bon, non ?
Étonnamment pour un démon de souche humaine, il est pour que l'Apocalypse ait lieu. Non par respect pour Lulu, mais parce qu'il était déjà un peu moins complexe que les autres êtres humains lorsqu'il était vivant. Ce qui lui plaît, c'est la douleur, la souffrance. Alors l'Apocalypse et l'Enfer sur Terre, ça lui parle et pas qu'un peu.


Mes amis, mes amours, mes emmerdes


En Enfer, quand on s'emmerde et qu'on a pas envie de torturer, le meilleur passe-temps, c'est encore de s'envoyer en l'air, pour ça, Mikaela était plutôt bien. Elle est venue le trouver un beau jour, lui a proposé une partie de jambes en l'air, il a dit oui et voilà, pendant plusieurs mois, ils ont été amants. Pas comme s'ils avaient eu une réelle relation ou quoi, hein, ils sont des démons, la fidélité, c'est pas vraiment inscrit dans leur gènes. Mais quand Mikaela, au bout d'un moment, a laissé entendre qu'elle attendait de cet arrangement une promotion ou un mot en sa faveur, vu qu'il était chevalier et elle démon lambda...Xaphan a un peu tiré la tête. Non, il allait pas la lui donner sa promo, il était pas con, il allait pas faire d'elle son égale. Quand il lui a réclamé de fermer sa gueule et retourner entre les draps, Mikaela a pas apprécié. Tellement pas apprécié qu'elle lui a jeté un mauvais sort. Ses bijoux de famille en ont pâti et il lui en veut beaucoup pour ce sale tour. Foutue sorcière. Depuis, chacune de leurs interactions finit de façon très violente et tendue...et absolument pas en tango horizontal, Xaphan tient à sa vie, merci.

Xaphan ne peut pas s'en empêcher, il aime faire des conneries, il aime torcher tout ce dont la mine ne lui revient pas. Alors, pas vraiment étonnant qu'il se retrouve au tribunal parce qu'il a encore fait des siennes. Et, oh, quelle surprise de voir une déesse en tant que procureur. Merde, ça s'annonce mal. Mais c'est oublier que les démons aiment les contrats et les vides juridiques et que tous les avocats ou presque finissent démons. Alors, quand l'Enfer lui envoie un solide avocat pour le sortir du pétrin, Athéna voit rouge. Et la bataille a beau être acharnée, c'est quand même l'avocat véreux qui l'emporte. Xaphan, lui, ressort libre de tous problèmes, avec juste une petite tape de la part des Enfers et libre de retourner faire ce qu'il veut. La justice ? Il n'y croit pas.

Ils fréquentent tous les deux le même club de striptease. Une tête familière, de vagues discussions nouées autour de verres sur leur amour des femmes...Rien de vraiment transcendant, en soi. Mais Xaphan s'y intéresse, à cet humain, il l'aime bien. Il a pas mal de vices en lui et il a un tempérament digne d'un démon. Il l'a vu se battre et se mettre en colère et oui, c'est définitivement une recrue de choix. Xaphan est presque persuadé que l'âme de Jeremy finira en Enfer après sa mort. Et s'il se retrouve sous sa coupe, ma foi...en Enfer, être tortionnaire et torturé, c'est presque comme être amis.


© Créé par Daniel Andrews



Dernière édition par Le Tout-Puissant le Dim 23 Aoû - 23:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Re: Les démons [2/4 libres] Sam 8 Aoû - 13:49


Mikaela E. Zahradnik
aka Mikaela
Ft. Phoebe Tonkin ♦ Libre ♦ Négociable




© Timeless
Nom humain : Mikaela Esmeralda Zahradnik
Nom démoniaque : Utilise plutôt son nom humain (peut être modifié par le joueur)
Rang démoniaque : Démon lambda
Type de démon : Souche humaine
Camp : Pro-Apocalypse
Métier : Propriétaire d'une boutique ésotérique, Pandora's Box
Âge réel : 113 ans (née en 1903)
Statut civil : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Âge humain : 26 ans
Caractère : Ténébreuse - Colérique - Susceptible - Fourbe - Acide - Enjôleuse - Contradictoire - Fascinante - Volage - Morbide - Lunatique - Sensuelle - Perdue - Destructrice - Impulsive - Troublée - Borderline

Il était une fois


Quand on vient d'une famille de sorciers, on vous apprend beaucoup de choses. Comment jeter un sort pour rendre son sac imperméable, comment jeter un sort pour garder son repas toujours au chaud, comment préparer une potion pour tuer son voisin emmerdeur, comment préparer une potion pour faire tomber le beau gosse du village amoureux de soi...Plein de trucs utiles, en somme. A renfort de grimoires, formules en latin et ingrédients bizarroïdes.
Mais s'il y a bien une chose qu'on ne vous enseigne pas, quand vous venez d'une famille de sorciers, c'est que si on pratique la sorcellerie, on finit en Enfer. (Dans 99% des cas, le 1% restant étant les soit-disant sorciers blancs. Autant dire que y'en a pas des masses.) C'est pas très juste selon Mikaela, mais c'est comme ça.
Mikaela a toujours été élevée en sachant pertinemment ce qu'elle était et a appris en utilisant au maximum ses capacités. Elle en était d'ailleurs plutôt fière, car elle était vachement douée, une véritable pro en potions au tendre âge de onze ans déjà. Rien ne lui résistait. Elle était un prodige et elle aurait probablement pu être une très grande sorcière...s'il n'y avait eu la guerre.
Mikaela est née en Bohême, dans l'actuelle République tchèque, mais à l'époque de la Première Guerre Mondiale, elle était surtout une des innombrables bêtes de labeur de l'Empire austro-hongrois. Rien que de la chair à canon, ne disposant d'aucun réel droit dans cet empire dont elle ne parlait même pas les langues officielles. Elle était une victime du système, une victime de plus d'empereurs bouffis d'orgueil, mais ce qu'on a toujours tendance des leçons d'histoire, c'est que l'Autriche-Hongrie est méchante et a précipité toute la guerre qui causa des millions de morts. De par le jeu d'alliances, son pays, non, l'empire dont elle dépendait, s'était retrouvé du côté des méchants pour la grande majorité du monde, à l'époque. Et ce, y compris pour les anges.
Si Mikaela savait que son village était un des lieux de refuge pour les démons, qui s'en donnaient à coeur joie lors de cette guerre ? Peut-être. Elle avait ses soupçons, mais après tout, comment en être sûr ? Elle n'avait jamais croisé un démon auparavant. Quand les anges arrivèrent, elle était persuadée que, peut-être, enfin, quelqu'un allait les aider. Trois ans que la guerre ravageait toute l'Europe, ses frères étaient partis combattre et n'étaient pas revenus, le reste de sa famille était décédé de maladie...peut-être allaient-ils enfin mettre fin à cette guerre insensée ?
Mais non. Tout ce que les soldats de passage n'avaient pas détruit, les anges le firent, pour débusquer une armée de démons qui avait fichu le camp depuis une semaine déjà. Sans grande surprise, elle mourut. Non pas tuée par un ange, mais à la suite de dommages collatéraux, et pas vraiment aidée par la famine et la maladie.
Se retrouver en Enfer, à quatorze ans, c'est...difficile, pour le dire poliment. Condamnée par sa nature de sorcière et par quelques actes parfois pas très louables, on lui dénia les portes du Paradis et elle passa près de cinquante ans sous la torture d'un démon particulièrement sadique. Cinquante ans, où son âme fut brisée, noircie, bouffée, réduite à un pur produit de mal à l'état brut. Quand, au bout de ces cinquante années, elle parvint à surprendre son tortionnaire et l'enchaîner à cette table de torture à laquelle elle avait été liée si longtemps, elle put savourer sa revanche. Longtemps. Et très lentement. La petite fille avait disparu et à sa place se tenait une démone en devenir, cassée par la torture et rendue folle par le désir de vengeance. Il ne fallut guère longtemps pour qu'elle devienne totalement un démon. Quand elle put enfin quitter l'Enfer et rejoindre la Terre, ce fut un choc. Tout avait tellement changé ! Plus aucune trace de là où elle avait vécu, de tout nouveaux buildings là où se tenait autrefois sa maison, plus aucune trace de sa famille...Mikaela le vécut mal, très mal. Et si certaines personnes moururent dans d'étranges circonstances les jours suivants, personne ne peut vraiment l'en blâmer.
Aujourd'hui, Mikaela préfère résider sur Terre, même si elle sait, grâce aux informations démoniaques, que la Planète bleue n'en a plus pour très longtemps. Et c'est pas plus mal ! A voir tout le mal que les humains peuvent se faire et même les anges, ces êtres censés être bons, Mikaela préfère encore voir l'Enfer gagner. Avec l'Enfer, au moins, on sait à quoi s'attendre.



Mes amis, mes amours, mes emmerdes


Elle sait que Hadraniel ne s'en rappelle pas, mais Mikaela, elle, se souvient parfaitement du jour où il est descendu sur Terre, du jour où il a décidé qu'il allait Désobéir. Elle était une de ces innombrables enfants que la guerre avaient détruits, maladive, apeurée, sans famille. Elle avait tant d'espoirs en les anges, alors, mais a fini terriblement déçue. Alors, oui, un ange qui veut faire le Bien, c'est bien, mais c'est trop peu. Même si Hadraniel a désobéi, son village a quand même été ravagé. Ses proches sont quand même morts, pour l'ego de Dieu. Elle en veut énormément aux anges pour ce qu'il s'est passé et elle n'oublie pas que Hadraniel a joué un rôle, même indirect, dans sa mort. Il aurait pu l'aider, il aurait pu la sauver. Alors pourquoi il ne l'a pas fait ? Aujourd'hui, elle l'a retrouvé à Londres, chef d'une pâtisserie, par-dessus le marché ! Il est bien loin le soldat de Dieu, avec son épée de flammes et ses ailes blanches. Elle le nargue, l'attaque, dans l'espoir qu'il se révèle sous son véritable jour. Pour l'instant, il n'a toujours pas craqué, mais quel plaisir de voir son visage littéralement se décomposer quand elle lui a annoncé que la Fin du monde était prévue dans un an. Ah, il était pas au courant ? Intéressant. Hadraniel est son rendez-vous matinal quasi quotidien. Faut dire, les muffins et les croissants sont tops, mais plus que ça, elle adore juste pousser cet ange à bout. Il a déjà désobéi, non ? Sûrement peut-elle parvenir à le faire chuter.

Une sorcière blanche, qui l'eût cru ! Certainement pas Mikaela. Quand elle a découvert que Amaranth, sa voisine qui venait tout juste d'emménager, avait des dons pour la sorcellerie et qu'elle n'était même pas au courant de sa nature, elle a cru avoir gagné le jackpot. Rapidement, elle s'est improvisé son maître et s'est mise à lui apprendre tout ce qu'elle savait. Comment quelqu'un avec de tels dons peut-il résister à l'attrait du pouvoir, elle n'en a aucune idée. Mais Amaranth est gentille et bonne, horriblement bonne. Sous couvert de vouloir l'aider à développer ses dons, Mikaela cherche à noircir son talent, la pousser petit à petit vers l'Enfer. Elle ferait une recrue de choix et avec un peu de chance, elle serait son démon le plus loyal, une fois qu'elle parviendra au statut de chevalier. Elle la torturerait juste assez pour s'assurer qu'elle finirait démon. Juste assez pour s'assurer qu'elle sera sienne. Oh oui, elle a de grands projets pour Amaranth.

En Enfer, quand on s'emmerde et qu'on a pas envie de torturer, le meilleur passe-temps, c'est encore de s'envoyer en l'air, pour ça, Xaphan était plutôt bien. Bon, Mikaela avoue, elle avait aussi une autre motivation pour danser le tango horizontal avec Xaphan. Ils sont tous les deux jeunes démons, il est chevalier, elle est son amante...sûrement il pourrait placer un petit mot en sa faveur, essayer de faire passer une promotion ? En Enfer, c'est une des voies les plus directes pour grimper les échelons, après tout. Mais non, que dalle. Des mois qu'elle a passé dans son lit et elle n'y a rien gagné sinon le dédain du chevalier et une réclamation qu'elle retourne entre les draps et ferme sa gueule. Mikaela n'a pas aimé. Il a bien mérité la gonorrhée qu'elle lui a infligé. On n'envoie pas promener une sorcière sans en payer les conséquences. Aujourd'hui, ils ne peuvent plus se supporter et c'est des éclairs que leurs yeux lancent chaque fois qu'ils se croisent.


© Créée par Callahan R. Haywood

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les démons [2/4 libres]
Revenir en haut Aller en bas
 
Les démons [2/4 libres]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROOKIE + AGENT LIBRES
» confirmation de lutteurs libres
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Les démons d'Ohara
» Préambule du Chapitre trois : « Anges et Démons »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APOCALYPSE TOMORROW :: Les Épîtres :: Trouver la foi :: Postes vacants-
Sauter vers: