AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Fermeture du forum, merci à tous d'avoir participé à l'aventure

Les dieux païens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La Genèse :: Au commencement :: Ce fut le premier jour
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Les dieux païens Jeu 6 Aoû - 13:10


Les dieux païens
« L'homme peuple les ténèbres de fantômes, de dieux, d'électrons, de contes. »



Les dieux, ah, les dieux...considérés comme des reliques inutiles par les anges et les démons, seulement étudiés vaguement et superficiellement dans certains cours d'histoire, de civilisation ou de latin, les dieux païens sont les mal-aimés de cette époque. Plus réellement à leur place, mais incapables d'aller ailleurs, les voilà coincés, pour le meilleur et pour le pire, sur Terre.


Un dieu païen, ça ressemble à quoi ?


Sur Terre, aujourd'hui, les dieux païens ressemblent à des humains, généralement de l'ethnie de laquelle la civilisation qui les vénérait est issue. Par exemple, Kali sera une Indienne, Odin un Nord-Européen, Anansi un Ouest-Africain, etc. Leur véritable apparence dépend des croyances qui les entourent, par exemple, Cerunnos a des bois de cerf, Tyr n'a qu'un bras, les dieux égyptiens ont des têtes d'animaux...Mais faut l'avouer, se balader avec une tête de chat, c'est pas très discret. Alors, les dieux se sont adaptés aux temps modernes et ont pris l'apparence de mortels bien que, si les dieux ne font pas très attention, si l'on est sensible à ces choses ou simplement s'ils en ont marre de se cacher, il est possible d'avoir un aperçu de leur véritable forme. Mais les humains, créatures rationnelles, auront vite fait d'effacer de leur mémoire un homme à tête de crocodile. Ils sont fatigués ou ils ont trop bu, c'est tout.

Les dieux ont une aura singulière et auront tendance à attirer le regard, bien que les mortels ne sauront souvent pas pourquoi. Les humains seront juste fascinés, troublés en leur présence. Si le dieu sent un potentiel adorateur, il pourra même lui révéler sa véritable identité.


D'où viennent-ils ? Pourquoi sont-ils là ?


Les dieux n'ont pas choisi d'être sur Terre. Ce sont les hommes qui les ont amené ici, les hommes, qui leur ont donné leur existence. Tous leurs pouvoirs leur viennent des humains, qui les ont inventés. En effet, les dieux sont nés des rêves des mortels, ce sont eux qui leur ont donné forme. S'ils possèdent beaucoup d'adorateurs, tels les grands dieux comme Zeus, Odin ou encore Ra, ils seront puissants. Mais une divinité mineure, issue d'une civilisation disparue, oubliée ou totalement christianisée ne tiendra pas le coup.

La raison pour laquelle ils sont là ? Très simple : parce que les hommes veulent qu'ils soient là. Simplement pour avoir quelque chose en quoi croire, par véritable culte, par fantaisie, peu importe. Le dieu sera là.

A noter qu'il faut un certain nombre d'adorateurs pour donner vie à un dieu. Si une enfant a envie qu'un lapin rose ailé existe, il n'existera pas. Mais si des centaines, des milliers, des millions d'enfants font le même souhait, y croient suffisamment fort et prient (une offrande de cookies favorisant le tout, pourquoi pas)...alors vous aurez un nouveau dieu à l'effigie d'un lapin rose ailé sur les bras.


Comment survivent-ils ?


Les dieux tirent leur force de leurs croyants et, d'une façon un peu barbare, des sacrifices. Les offrandes et les prières les maintiennent en vie, mais c'est véritablement le sang qui leur donne de la force. Qu'il s'agisse d'animaux, d'humains ou de guerres accomplies en leur nom, tout sacrifice est bon à prendre pour eux. Une chèvre, sacrifiée dans une petite ferme de campagne ? Ils tiendront une semaine, un mois. Une bonne grosse guerre en leur nom ? Ils tiendront encore cent ans. Cependant, en ces temps difficiles et par manque d'adorateurs, les dieux peuvent obtenir leurs offrandes de manière détournée, en usant de l'objet de leur culte (exemple une divinité guerrière gagnera en puissance sur un champ de bataille, une divinité de la mort aura tendance à se rapprocher de tout ce qui touche à la mort, etc.) davantage que leur nom. C'est moins puissant, mais ça leur permet de rester en vie.

N'ayant pas d'existence propre ou "réelle", les dieux ne peuvent véritablement mourir. Toutefois, ils perdront progressivement leur puissance, au fil du déclin de leur culte, et finiront par disparaître totalement le jour où plus personne ne croira en eux, où tout le monde aura oublié leur nom. Ce sera comme s'ils n'avaient simplement pas existé.

A noter que les dieux n'ont pas besoin de nourriture, de sommeil ou quoi ou qu'est-ce comme les humains. Ils peuvent manger, prendre une douche et dormir si ça leur fait envie, mais ce n'est pas nécessaire.


Sont-ils soumis à des règles ?


Non, aucune. Personne ne les contrôle et ils ont le droit de faire ce qu'ils veulent...tant que ce n'est pas contraire à la vision qu'ont d'eux leurs croyants. Pas question qu'un dieu bienveillant soit d'un coup un monstre ou qu'un dieu mauvais soit aussi doux qu'un agneau. Les dieux païens ne doivent pas cacher leur véritable nature, contrairement aux anges et aux démons, mais ont appris que peu de gens les croient véritablement quand ils révèlent leur vraie nature...ce qui leur est très douloureux, car véritable attaque à leur existence. C'est un peu le même principe qu'une fée qui agonise et meurt si on lui dit qu'on ne croit pas en elle et qui revient en pleine forme si on tape dans les mains.

Toutefois, ils se doivent de respecter les normes au sein même de leur panthéon. Un petit dieu grec de rien du tout ne peut pas tout d'un coup défier Zeus et prendre sa place.


Et ça s'intègre comment ?


Tout dépend des dieux, ça peut très bien se passer comme très mal. Un dieu dont le culte est facilement intégrable à la modernité n'aura aucun mal à s'adapter. Mais si son culte est profondément ancré dans des pratiques totalement désuètes, dur dur de s'intégrer. Les dieux étant des créatures d'habitude, ils resteront souvent proches de leurs premiers attributs, ainsi les dieux des morts seront souvent des croque-morts, les dieux de la médecine, des médecins, les dieux de l'agriculture, des fermiers, etc. etc.

Interagir avec les humains ne leur est pas difficile et ils s'en sentent souvent plus proches que les anges, par exemple. De plus, il n'est pas totalement impossible pour un dieu de se créer une petite troupe de fidèles. Ça leur donne de la puissance et en échange, ils peuvent offrir des services (selon leurs moyens) aux humains. Tout le monde est gagnant.


Et le Bien et le Mal ?


Encore une fois, tout dépend du dieu. Les dieux mauvais pourront possiblement se rapprocher des démons, les dieux bienfaisants, peut-être (peut-être) des anges. En général, il y a une profonde rancoeur envers ces représentants de la chrétienté, qu'ils accusent de les avoir chassés, volés et tentés de les éradiquer. Ce qui, il faut l'admettre, est la vérité.


Qui était là en premier ?


Une question très épineuse que celle-là. Il faut tout d'abord rappeler que les dieux païens ont été créés par les hommes. Ils n'ont donc pas créé le monde, même s'ils sont profondément persuadés de ce fait. Au risque de déchaîner leur colère, c'est bel et bien Dieu, le dieu unique, qui a tout d'abord créé le monde. Il a créé les hommes, qui ont à leur tour créé des dieux et des effigies qu'ils pouvaient vénérer. Le veau d'or, ça vous rappelle quelque chose ? Voilà. Pourtant, pour la majorité des dieux païens, l'émergence du dieu unique a eu lieu entre le premier millénaire avant Jésus Christ et un peu avant l'an zéro. Du coup, pour les dieux plus anciens, comme les Égyptiens ou les Mésopotamiens, le dieu unique est plus récent qu'eux. C'est faux, mais c'est ce qu'ils croient dur comme fer car les gens étaient polythéistes avant que le dieu unique ne débarque. Inutile d'essayer de faire reconnaître à un dieu païen que Dieu était là avant lui, vous risqueriez très fort de vous ramasser un éclair dans la gueule.




Dernière édition par Le Tout-Puissant le Sam 29 Aoû - 13:20, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 01/08/2015
Camp : Le Mien
Avatar : Buddy Christ
Even God has a sense of humor, look at the platypus
MessageSujet: Re: Les dieux païens Jeu 6 Aoû - 13:10


A présent que nous avons globalement passé en revue comment les dieux interagissent avec les mortels, intéressons-nous à comment ils interagissent entre eux.


Un joyeux bordel


Les dieux païens n'ont pas réellement de hiérarchie. De facto, c'est Odin qui mène la petite clique pour le moment, mais mener est un bien grand mot, quand les dieux des autres panthéons ne veulent tout simplement pas se soumettre à un dieu étranger. Ils écoutent les leurs, c'est déjà très bien. Voici donc une liste (très subjective et probablement incomplète) du "chef des dieux" dans chaque grand panthéon.

Chez les Nordiques : Odin
Chez les Gréco-romains : Jupiter/Zeus
Chez les Égyptiens : Amon-Rê
Chez les Slaves : Rod, Svarog ou Péroun
Chez les Hindous : Brahma - Vishnu - Shiva
Chez les Celtes : Lug
Chez les Mésopotamiens : An(u)

Encore une fois, tout cela est très subjectif, la popularité de certains dieux variant avec le temps et le lieu.


Les pouvoirs


Les pouvoirs d'un dieu dépendent entièrement de sa fonction ! A vous donc de voir s'il contrôle la pluie, l'orage, le feu, etc. Les seuls éléments en commun qu'ont tous les dieux sont :

- L'immortalité : ils existent tant que quelqu'un croit en eux.
- La régénération : à moins qu'ils ne soient handicapés dans leur panthéon d'origine, bien sûr. Odin ne va pas tout d'un coup retrouver son oeil !
- La force surhumaine : un dieu très puissant et avec un grand nombre d'adorateurs peut tout à fait se mesurer à un Séraphin ou un Prince. Dieu ou Satan, par contre, ce sera probablement beaucoup plus difficile. Les nombres ne vont décidément pas en faveur des païens.
- La détection d'autres créatures surnaturelles.
- Le camouflage : ils peuvent déguiser leur véritable aspect et apparaître humains.
- La possibilité d'accéder à une sorte de réalité alternative : il s'agit d'une sorte de "coulisses" (backstage) du monde réel, les humains et leur monde s'effacent, laissant place uniquement aux dieux et à leur univers. L'endroit est identique à la réalité, juste vidé de toute vie. Y accéder demande des efforts et de la magie, des runes ou des paroles précises, selon le culte du dieu. A noter que les dieux peuvent y entraîner des humains, mais cela est particulièrement dangereux et douloureux pour eux, les rendant malades, et que le temps passe différemment là-bas. Ce qui peut vous sembler une balade d'une heure à peine peut se retranscrire en un mois entier dans la réalité.


La chute du culte


La chute du culte des païens se retranscrit de façon assez dure par la dilapidation d'à peu près tout ce qu'ils ont connu. Leur civilisation est parfois éteinte, souvent passée à autre chose et du coup, trouver des adorateurs se révèle compliqué. Leur univers ? Disparu. Plus d'Olympe, plus de Tír na nÓg, plus d'Asgard. Les dieux païens sont coincés sur Terre, incapables de retourner à leur gloire originelle et donc à pas mal de leurs attributs. Le serpent Jörmungandr ? Le cheval ailé Pégase ? Oubliez, comme les lieux, les bêtes fantastiques ont disparues, elles aussi, faute de culte (et non, on ne prie pas un cheval ailé). Aujourd'hui, les dieux sont coincés parmi les humains, paumés, affaiblis et en colère contre Dieu et les anges, et les humains qui ont osé les oublier et les remplacer. Tout ce qu'ils conservent sont leurs pouvoirs et la possibilité d'accéder à une réalité alternative. Mais leurs trônes, couronnes, temples, loyaux serviteurs ? Disparus avec le temps et l'affaiblissement de leur culte.

A noter qu'il s'agit ici des anciens cultes qui ont énormément perdu en puissance, les cultes asiatiques (hindou, chinois, shinto, etc.), encore très vivaces aujourd'hui, peuvent permettre à leurs divinités de continuer de prospérer dans leurs lieux d'origine. Cependant, comme nous sommes à Londres et que, jusqu'à preuve du contraire, la ville ne se situe pas en Asie, le nombre de fidèles reste limité et si les dieux asiatiques sont puissants, il reste toutefois très peu probable que vous voyiez un jour un dragon asiatique traverser le ciel londonien ou un Dieu voler vers le Ciel se rendre à la cour de l'Empereur de Jade.


Anti-Apocalypse vs Laissez-faire


Certains dieux ont reçu un électrochoc avec l'annonce de la Fin du monde et ont décidé que c'en était fini que le crucifié et ses emplumés décident tout à leur place. Ils sont sur Terre depuis plus longtemps que ces arrivistes, alors pourquoi devraient-ils subir leur Apocalypse ? Pourquoi pas le Ragnarök, d'abord ? Les dieux païens n'aiment pas avoir un ultimatum au-dessus de leurs têtes, surtout pas quand il leur est imposé par ceux qui leur ont tout volé. Pourtant, il est bien difficile pour les païens de s'allier pour faire quelque chose, tous trop orgueilleux pour accepter d'être sous la coupe d'un unique dieu qui ne fait même pas partie de leur panthéon. Odin essaie bien, mais il ne rencontre qu'un succès en demi-teinte. Ces Hindous Romains Celtes qui veulent tout faire par eux-mêmes...

Et puis, il y a les autres dieux, ceux qui n'ont pas reçu le mémo. Trop détachés des actus surnaturelles ou simplement n'ayant pas envie d'y prêter attention, eux, se fichent royalement de l'Apocalypse et continuent de vivre comme bon leur semble. Ils sont pas encore morts, non ?





Dernière édition par Le Tout-Puissant le Ven 7 Aoû - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apocalypse-tomorrow.forumactif.com
 
Les dieux païens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?
» Bob marley c'est dieux
» Après la folie des dieux....[PV Shion, Urio]
» Apprentis Dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
APOCALYPSE TOMORROW :: La Genèse :: Au commencement :: Ce fut le premier jour-
Sauter vers: